Glossaire

  • Agnosticisme: du mot grec agnostos ou inconnu, inconnaissable; les agnostiques s’accordent pour dire qu’il n’existe pas de preuve définitive en faveur de l’existence ou de l’inexistence du divin permettant de se prononcer.
  • Allah (musulman): le mot Dieu en arabe.
  • Allégeance (musulman): l’acte de céder; s’abandonner ou de céder à la volonté d’une autre personne; les musulmans se soumettent volontairement à Allah.
  • Amour: respect pour les autres êtres humains; la première vertu chrétienne.
  • Ancêtres: une personne dont on descend; les parents qui ont vécu à un temps plus reculé et sont désormais décédés.
  • Animisme: croyance que des âmes habitent tous, ou en tout cas la plupart, des objets, qu’ils soient animaux, végétaux ou minéraux. Les religions animistes ne font, en général, aucune distinction pointue entre l’esprit et la matière.
  • Ascétisme / ascèse: est une discipline volontaire du corps et de l’esprit cherchant à tendre vers un but spirituel par le jeûne, la mortification, le célibat, ou une forme de renoncement ou d’abnégation.
  • Apologétique: Les preuves scientifiques et d’exposer les fondements de la religion catholique.
  • Ashram : (hindou) un mot sanskrit qui se réfère à l’ermitage, au lieu de méditation ou d’enseignement.
  • Athéisme: absence de croyance en un ou plusieurs dieux ou divinités.
  • Aumône: l’acte de donner de l’argent ou d’autres biens aux pauvres et aux nécessiteux.
  • Autel: table, monument en bois ou en pierre à l’usage des sacrifices lors du culte.
  • Avatar: une des nombreuses formes que les dieux ou déesses peuvent adopter lorsqu’il sont sur terre. Rama, Krishna et Bouddha sont les avatars les plus réputés du dieu Vishnu – un peu comme l’évolution des Pokémons!
  • Bible: du latin et du grec biblia qui signifie «livres». Ecriture Sainte, ou les livres canoniques de l’Ancien et Nouveau Testaments (DRAE, 2011).
  • Bodhisattva (Bouddhiste): motSanskrit qui se réfère à un sage qui renonce à atteindre le nirvana pour aider tous les êtres qui souffrent sur la terre.
  • Buddha (Bouddhiste): «L’Eveillé», applicable à tout être humain qui a atteint l’illumination, en particulier Siddharta Gautama un homme qui a vécu en Inde au 6e siècle avant l’ère commune, le fondateur du bouddhisme.
  • Brahma (Hindou): un mot sanskrit pour une divinité.
  • Brahman (Hindou): l’impersonnel, la réalité absolue de l’âme universelle.
  • Caste (Hindou): un groupe social auquel les Hindous appartiennent de naissance. Sa caste ne peut pas être changée pendant cette vie.
  • Cathédrale (Chrétien): la principale église de la juridiction d’un évêque souvent remarquable pour sa taille et sa beauté.
  • Cérémonie: la forme extérieure d’un rite ou d’un acte rituel, habituellement présidé par un représentant d’une communauté religieuse qui est témoin du rite.
  • Chabbat : mot hébreux qui signifie repos; ce jour particulier commence le vendredi avant le coucher du soleil et se termine le samedi soir après la tombée de la nuit. L’observation de Chabbat varie énormément d’une famille à une autre.
  • Chaman : membre de certaines sociétés tribales qui agit comme un médium religieux entre les mondes de l’esprit et de la matière.
  • Chapelet : un cordon comportant des grains ou perles utilisé comme aide à la prière dans plusieurs religions (bouddhisme, christianisme, islam).
  • Chema (juif): credo central récité quotidiennement par les juifs religieux.
  • Christ (Chrétien): voir Jésus Christ.
  • Ciel domaine du bien et les dieux; un état de récompense; dans le christianisme et dans l’islam le ciel est la destination ultime de ceux qui sont sauvés.
  • Circoncision : opération qui consiste à exciser complètement ou en partie le prépuce ; elle est pratiquée sur les garçons juifs et musulmans.
  • Communion(Chrétiènne): partage du pain et du vin consacrés pendant le rite connu sous le nom d’eucharistie, de sainte cène ou de divine liturgie.
  • Compassion: sentiment d’empathie éprouvé devant la souffrance des autres êtres vivants, souvent lié au désir de venir en aide à celui qui en est victime; ii) une vertu essentielle pour le bouddhiste.
  • Compréhension : la raison, l’intelligence, le processus mental et émotionnel de l’entendement, l’assimilation des connaissances. Une vertu importante juive, présente dans l’Arbre de Vie comme bina.
  • Consultation(bahá’íe): une forme humble de discussion favorisant l’échange des idées avec courtoisie et franchise, de sorte que les décisions arrêtées puissent être inconditionnellement soutenues par le groupe.
  • Convention(bahá’íe): une réunion convoquée à niveau régional, national, ou international pour la consultation sur des sujets affectant le bien-être de la communauté.
  • Converti·e : personne qui décide d’adhérer à une religion ou de changer de religion.
  • Cosmologie: croyances au sujet de la structure de l’univers.
  • Culte: honneur que l’on rend à une divinité ou un objet sacré. Cérémonies religieuses et des rituels associés qui expriment cette adoration.
  • Danse des esprits (indien de l’Amérique): danse commémorative destinée à réunir les vivants avec les esprits des morts et apporter la paix, la prospérité et l’unité des peuples autochtones.
  • Dévotion: acte de la mise à part ou de dévouement; la piété, un service fidèle, un état de consécration ou de culte. Un mot associé à la vertue hindoue.
  • Diaspora :dispersion et migration d’un peuple hors de son territoire. La diaspora juive vit hors d’Israël.
  • Dieu / dieu / déesse un être surhumain, un objet de culte : créateur de l’univers et source de vie, la Divinité suprême des religions monothéistes.
  • Disciple mot latin pour étudiant ; une personne qui reçoit l’enseignement d’un maître ou qui adhère à sa doctrine.
  • Divination: toute méthode de prédiction des événements futurs: runes, tarot, la numérologie, la lecture des astres, les entrailles des animaux ou de marc de café dans le fond d’une tasse.
  • Divinité: un dieu ou une déesse, un être surnaturel ou de présence.
  • Djihad: la lutte que représente être humain et s’améliorer ; le combat proprement dit pour la cause d’Allah est connu comme le ‘Djihad mineur’.
  • Doctrine: ensemble des enseignements et règles qui définissent la conception du monde et le comportement des fidèles.
  • Dogma: une vérité définie par un groupe religieux comme étant essentiel à son enseignement.
  • Droits humains : droits et libertés fondamentaux dont tous les humains devraient être garantis, comme le droit à la vie et à la liberté, la liberté de pensée et d’expression et l’égalité devant la loi.
  • Ecritures texte vénéré par une communauté comme étant une base à sa tradition spirituelle.
  • Église / église : la communauté des croyants sur la terre et dans le ciel, un bâtiment utilisé pour le culte chrétien.
  • Encens: fumée aromatique dégagée par la combustion des résines spéciales ou des épices; offrande qui représente un acte de dévotion.
  • Enfer : un royaume du mal et du diable, un état de châtiment; l’Enfer chrétien et musulman représente un état de séparation totale de Dieu.
  • Épopée: un très long poème ou un texte en prose qui raconte les exploits de héros légendaires.
  • Équilibre : équilibrium; l’harmonie entre les parties qui composent une personne, les choses et la nature. Un terme associé à la vertu taoïste.
  • Éthique : l’étude des valeurs humaines et de la conduite morale.
  • Expérience : sagesse acquise par les changements et les épreuves de la vie; rien reçu de l’esprit que la perception, la sensation ou de la connaissance. Un terme qui est important pour saisir l’essence des religions locales.
  • Festival : à l’origine le terme faisait référence à des célébrations religieuses qui comprenait sacrées fêtes communales; beaucoup de ces événements sont des célébrations du cycle de vie (rites de passage) ou le cycle de la nature (saisons).
  • Homélie (catholique): un sermon ou discours sur un sujet moral ou religieux. Raisonnement ou de parler qui est fait pour expliquer au peuple les questions de religion.
  • Foi : une attitude de confiance et de certitude, terme étroitement associé avec les religions monothéistes, en particulier le christianisme et l’islam (comportement correct est considéré comme plus important que la foi des religions comme le judaïsme et l’hindouisme).
  • Halâl (musulman): un mot en arabe qui signifie ce qui est permis par le Coran; plus précisement ce que l’on peut manger, en respectant les recommandations du Coran.
  • Harmonie : un ensemble de parties qui forment un tout dans un état étant satisfaisant de complétude. Le mot est étroitement associé au taoïsme.
  • Humanité : êtres humains en tant que groupe; la condition humaine.
  • Huqúqu’lláh (bahá’í) : un mot arabe qui se rapporte à la pratique de donner dix-neuf pour cent de ce qui reste du revenu personnel après que les dépenses essentielles ont été couvertes.
  • Hymne : un chant sacré, habituellement chanté comme un acte d’adoration.
  • Illumination : éveil; fait d’accéder à la compréhension du monde et des caractéristiques de l’existence.
  • Imam : dans l’islam, responsable religieux érudit reconnu ou un enseignant. Pour certains, cette personne doit être un exemple parfait.
  • Immortalité : la croyance qu’au moins une partie d’une créature ne meurt jamais ou qu’elle est impérissable.
  • Incarnation : i) la croyance que Dieu s’est fait homme sous la forme de Jésus-Christ (chrétienne), ii) la doctrine hindoue de l’avatar.
  • Jésus Christ (chrétien): un nom de Jésus de Nazareth, cet homme de confession juive que les chrétiens croient être le Messie, ou Christ (l’Oint).
  • Jeûne : se priver de nourriture, d’eau ou à la fois pour une période de temps déterminée afin d’obtenir un gain spirituel.
  • Kachina (indien de l’Amérique): masques de cérémonie employés dans les festivals chez les Indiens Pueblo.
  • Kami (shinto): esprit de la nature traditionnelle.
  • Karma (bouddhiste, hindou) : les actes ou les actions exécutées par chaque personne pendant cette vie déterminent la forme de leur vie suivante.
  • Kasher (juif) : mot hébreux signifiant approprié à la consommation selon les lois alimentaires traditionnelles juives.
  • Laïc / laïque: membres non consacrés et non professionnels d’une communauté religieuse ; le terme «laïc » peut aussi se référer à ce qui est non-religieux (actes, cérémonies, fêtes).
  • Lama : chef spirituel chez les bouddhistes tibétains.
  • Liturgie : un ensemble de cérémonies et de prières qui constituent le culte. Les chrétiens célèbrent le sacrement appelé l’Eucharistie, la Sainte Cène ou la Divine Liturgie.
  • Magie : l’art de faire des merveilles grâce à des connaissances particulières et à l’aide d’esprits ou à des forces secrètes de la nature.
  • Maison d’adoration : un lieu de culte bahá’í à neuf côtés, ouvert à tous, pour la prière et la méditation. Il y a maintenant une telle Maison sur chaque continent dans le monde.
  • Mana (polynésien) : une notion de force, connu sous différents noms chez les autres peuples, qui se réfère à une qualité spirituelle d’origine surnaturelle qui peut conférer du pouvoir, de la puissance et du prestige aux peuples, aux gouvernements, aux lieux et même aux objets inanimés.
  • Mandir (hindou): temple.
  • Manifestation de Dieu (bahá’íe) : un messager divin ou un éducateur ; généralement appelé prophète, Bahá’u’lláh est considéré comme une manifestation de Dieu.
  • Mantra : les mots, les expressions ou un son utilisé comme un aide à la méditation.
  • Marae (polynesien): un endroit sacré qui sert à des fins religieuses et sociales dans les sociétés polynésiennes.
  • Méditation : effort tendant à apaiser et concentrer l’esprit sur des questions spirituelles.
  • Messager de Dieu : personne envoyée par Dieu avec une mission ou un message particulier. Le prophète Mohammed est considéré par les musulmans comme le plus grand et le dernier messager de Dieu.
  • Miko (shinto) : prêtresses dédiées au culte des kami.
  • Miracle : un événement exceptionnel et extraordinaire, difficilement explicable par les lois normales de la nature et donc attribué à une intervention divine.
  • Mitzva (plur. mitzvot) : mot hébreux pour commandement. L’acception de ce terme s’est élargie pour désigner tout acte de bonté humaine, tel qu’enterrer le corps d’une personne inconnue.
  • Mizimu (bantu) : esprits des morts; ancêtres.
  • Moine / bonne sÅ“ur : membre d’une communauté religieuse vivant volontairement dans le cadre de certaines règles qui incluent souvent la pauvreté et de chasteté.
  • Monothéisme : croyance en une entité divine ou un Dieu unique.
  • Mosquée : lieu de culte et de rencontre pour les adeptes de la foi islamique. Les musulmans utilisent les nom arabe jami ou masjid.
  • Moulin de prière (bouddhiste): un tube cylindrique en métal, bois, pierre ou le cuir est monté sur un axe, puis inscrit avec des symboles de bon augure et rempli de prières et de mantras. Faire tourner la roue a le même effet méritoire pour les tibétains que la récitation de ces textes sacrés.
  • Mudra (bouddhiste, hindou): un geste symbolique ou rituel; les plus connus sont les positions des mains des statues du Bouddha et des dieux hindous.
  • Muezzin : une personne qui appelle les musulmans à la prière.
  • Mulla ou Mollah : érudit versé dans les lois de l’Islam.
  • Mythe : histoire sacrée, constitue souvent la base d’une culture religieuse. La véracité de l’histoire n’est pas une condition pour son importance dans ce contexte.
  • Nature : le cosmos, le monde extérieur, la puissance qui crée et régit le monde; l’ordre établi des choses. Un concept important pour comprendre les religions locales ou primitives.
  • Nganga (tradition africaine) : spécialiste dans le traitement de la maladie et du mal (appelée à tort un sorcier).
  • Nirvana (bouddhiste, hindou) : état atteint par ceux qui ont échappé au cycle des réincarnations et qui n’ont plus de souillures mentales.
  • Obeah (Antilles): pratiques magiques et religieuses en général d’origine ouest-africaine.
  • Å’cuménisme : la promotion de la compréhension entre les traditions au sein d’une seule religion. Le terme est utilisé presque exclusivement en référence au christianisme.
  • Om / aum (hindou): mot sanskrit qui signifie ultime et sacré; le son à l’origine de l’univers.
  • Pagode : tour à étages multiples, chacun avec une toiture caracteristique de plusieurs pays de l’Asie. Certaines pagodes sont utilisés comme maisons de culte taoïste. La plupart des pagodes ont une fonction religieuse.
  • Païen : terme utilisé autrefois par l’église en Europe pour décrédibiliser les anciennes croyances. Encore employé aujourd’hui par des monothéistes pour qualifier ce qui relève des religions polythéistes ou indigènes.
  • Pantheism : la croyance que la divine réside dans tous les aspects de la réalité.
  • Pèlerinage : un voyage vers un lieu saint souvent entreprise comme un exercice spirituel de la pénitence ou de célébration.
  • Pionnier : tout bahá’í qui quitte sa maison pour voyager dans un autre pays afin d’enseigner la Foi bahá’íe.
  • Pluralisme : situation dans laquelle aucun groupe ne détient le monopole dans ce qui concerne la définition des croyances, des valeurs et des pratiques.
  • Pogrom : mot russe qui, historiquement (1880-1920), désigne une très forte violence contre les juifs, qu’elle soit spontanée ou préméditée. Par extension, violence contre une minorité.
  • Polythéisme : croyance en une variété de dieux ou de déesses, chacun avec son propre domaine de compétence ou de reign.
  • Prêtre, Pasteur·e : titre donné à la personne qui préside au culte orthodoxe, catholique, épiscopal ou anglican (prêtre) ou à l’office protestant (pasteur).
  • Prière : communication privée ou publique avec le Tout Autre.
  • Prophète : personne par qui Dieu parle ou transmet un message divin; enseignant inspiré ou d’un poète.
  • Puja (hindou ): culte, en particulier devant un autel dans un sanctuaire, dans un temple ou au foyer.
  • Qi (taoïste) : énergie vitale ou force de vie qui imprègne l’univers et chaque corps vivant.
  • Qibla : indique la direction de La Mecque vers laquelle les musulmans prient.
  • Rabbin : enseignant de la Torah, chef spirituel de la communauté juive.
  • Réincarnation (bouddhiste, hindou) : le passage de l’âme ou de l’être dans une autre forme de vie après la mort.
  • Respect : de traiter avec considération, l’estime, l’honneur ou à la déférence. Un terme souvent associé à la vertu humaniste.
  • Rite : une forme de cérémonie ou d’observance ; les rites de passage ston associés à la naissance, la puberté, le mariage ou la mort qui marque la transition d’une personne d’un statut à un autre au sein de sa communauté.
  • Rituel: concernant ou de la nature des rites menés par les adhérents ou les chefs religieux comme prescrits par leur tradition; un corps ou un code de cérémonie; une série de gestes maintes fois répétés.
  • Sacrament (chrétien) : « un symbole extérieur et visible d’une grâce intérieure et spirituelle » (Livre de la prière commune).
  • Sacrifice : un rituel offrir à une divinité.
  • Sadhu (hindou): un saint homme ou ascétique.
  • Sage / Sagesse : désigne le savoir et la vertu d’un être. Elle caractérise celui qui est en accord avec lui-même et avec les autres, avec son corps et ses passions, qui cultive ses facultés mentales, tout en accordant ses actes à ses paroles.
  • Saint : une personne sainte dans de nombreuses traditions spirituelles. Selon la doctrine chrétienne, tous les chrétiens sont saints (Nouveau Testament); canonisation officielle est conféré par le pape (catholique) et l’Église orthodoxe.
  • Salut : i) la croyance chrétienne dans le pardon de Dieu; ii) le bouddhisme et l’hindouisme se référer à l’atteinte du nirvana.
  • Samsara (hindoue, bouddhiste): le cycle de la vie, la mort et reincarnation.
  • Sanctuaire : un endroit rendu sacré par son lien avec un saint; ce lien peut être représenté par une image ou des reliques.
  • Sauveur (chrétien) : celui qui sauve du mal, l’un des titres appliquées par les chrétiens à Jésus-Christ. D’autres incluent Rédempteur, le Fils de Dieu, le Messie, le Seigneur.
  • Sawm : jeûne musulman, en particulier pendant le mois de Ramadan.
  • Séculier : non-religieux, laïque, mondain.
  • Sermon : discours à caractère religieux.
  • Shahada : déclaration de foi musulmane.
  • Shakti (hindoue): force sacrée, la puissance ou de l’énergie; concept de personnification ou de l’aspect divin féminin, parfois dénommée ‘La Mère Divine ‘.
  • Sorcellerie : la pratique de sorcier ou de sorcières; la magie, la sorcellerie ou l’utilisation de pouvoirs surnaturels afin d’influencer ou prédire les événements.
  • Spirituel : qui concerne l’esprit ou l’essence d’une créature; la plus haute expression et activité de l’être humain.
  • Stupa (bouddhiste) : Un monument en forme de dôme construit sur des reliques du Bouddha, des objets sacrés ou des écritures.
  • Svastika : mot sanskrit de bon augure; signe mystique. Symbole des hindous, des jaïns et des bouddhistes, abusé par le parti nazi et son régime.
  • Synagogue (juive): maison de réunion pour la prière et l’adoration.
  • Tabu / tapu (polynésien): ce qui est interdit.
  • Talisman : une petite amulette, ou autre objet, comportant souvent des symboles magiques, portés pour la protection contre les esprits malins ou surnaturels.
  • Temple (bouddhiste, hindou, chrétien-protestant, taoïste): un bâtiment servant au culte.
  • Temps du rêve (aborigène d’Australie): une ère sacrée pendant laquelle les êtres ancestraux ont façonné la terre.
  • Théologie : theos est le mot grec pour dieu ; la théologie est l’étude de Dieu
  • Totem : tout objet naturel ou créature vivante qui sert d’emblème à une tribu, un clan ou une famille. Des poteau-totems sont érigés comme des emblèmes claniques.
  • Transe : état modifié de conscience ou d’exaltation dans lequel la personne sort d’elle-même et du monde réel. Cet état peut être atteint par l’absorption de certaines plantes en scandant des chants ou par des danses.
  • Tzedakah : mot hébreux le plus souvent traduit par charité, bien qu’à la racine, le sens soit plutôt justice.
  • Ummah : mot arabe qui désigne la communauté de tous les croyants musulmans.
  • Unité : état d’être l’un ou indivis; unie à l’esprit ou le but. Un concept central de la foi bahá’íe.
  • Vénérer : vouer un profond respect à quelque chose ou quelqu’un.
  • Yang : le principe essentiel masculin. L’équilibre entre le yin et le yang est un concept fondamental dans le taoïsme.
  • Yin : le principe essentiel feminine. L’équilibre entre le yin et le yang est un concept fondamental dans le taoïsme.
  • Yoga (hindoue, bouddhiste): méthode de méditation qui implique une discipline physique et spirituelle dont le but est l’union avec le divin.
  • Zakat : mot arabe pour le concept islamique de l’aumône.