Mets sucrés

© Tao pictogrammeTao

Cacahuètes au miel

Honeyed Peanuts © SleepyCat Photography | CC-BY
Cacahuètes au miel
© SleepyCat Photography | CC-BY

Les arachides sont un symbole de longévité en Chine où ils sont appelés les ‘écrou long de la vie ». Cette friandise peut être offerte en tant que cadeau pendant les festivités du Nouvel An chinois dans des boîtes de bonbons ronds ou octogonaux.

INGRÉDIENTS

  • 250 g ou 2 ½ tasses de cacahuètes non salées, sans peau
  • ¾ de tasse de miel
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1 cuillère à café de sauce soja
  • • sucre en poudre ou du sucre très finement moulu

PRÉPARATION
Mélangez le miel, le jus de citron et la sauce soja. Ajoutez les arachides au mélange et bien remuer. Laissez reposer la pendant deux heures, en remuant de temps en temps. Égouttez et mélangez les arachides dans le sucre en poudre. Bien enduire les arachides et puis faire frire dans l’huile chaude (de friture peu profonde) et cuire jusqu’à ce qu’elles dorent. Bien égoutter et servir avec du thé ou les boissons froides ou comme collation après le repas.

Variation
Les arachides peuvent être remplacées par des amandes, noix, noisettes ou de pacanes. Peanuts may be substituted with almonds, walnuts, hazelnuts or pecans.

Recette de Norma Wang Weber transmise à ses filles.

Pomagranite © akshaydewan | CC-BY-NC-SA
Pomagranite
© akshaydewan | CC-BY-NC-SA

© Jewish pictogramme

Communautés juives

Fruit Roch Hachana

Pelez une grenade et délicatement séparer les grains rouges.
Placez délicatement les grains de fruits dans un bol en verre et arrosez-les avec du miel liquide.
Servir immédiatement comme collation ou en dessert.


© Bahai Faith pictogrammeFoi Bahá’íe

Pruneaux fourrés aux noix

Prunes stuffed with walnuts © Laurel Fan | CC-BY-SA
Pruneaux fourrés aux noix
© Laurel Fan | CC-BY-SA

Bien que les bahá’ís n’ont pas de restriction alimentaire officielle en dehors des boissons alcoolisées, le végétarisme est encouragé. «… En vérité, l’abattage des animaux et la consommation de leur viande est un peu contraire à la pitié et à la compassion, et ce serait sans doute mieux et plus agréable si l’on pouvait se contenter de céréales, de fruits, de l’huile et de noix, tels que les pistaches, les amandes et ainsi de suite.» – ‘Abdu’l-Bahá*

INGRÉDIENTS

  • 500g de pruneaux dénoyautés
  • Même nombre de noix
  • 300 ml d’eau
  • 300 ml litre de crème double
  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre ou du sucre moulu très finement
  • 1 cuillère à soupe d’eau de rose

PRÉPARATION
Faites un trou dans les pruneaux dénoyautés assez larges pour les farcir avec une demi-noix. Laissez mijoter dans une casserole avec de l’eau pendant environ une demi-heure jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajoutez plus d’eau si elles deviennent trop sec. Mettez-les dans un grand plat de service et laissez-les refroidir.

Fouettez la crème jusqu’à ce qu’elle épaississe . Ajoutez le sucre et l’eau de rose . Versez le mélange sur les pruneaux et laissez refroidir avant de servir. Ce dessert est encore plus savoureux s’il est préparé et réfrigéré une journée avant d’être servi.

(Sélections des écrits bahá’ís sur certains aspects de la santé et de la guérison, une compilation de la Maison Universelle de Justice, bahá’íe Édition Confiance, New Delhi, 1974, p. 7-8)