© Tao pictogramme

Contes taoïstes

A Rose by any other name...
Une Rose | © rachels1221 | Creative Commons Licence
Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0).

La fragrance d’une rose

Les disciples étaient absorbés par la discussion d’une maxime de Lao-tzu:
«Ceux qui savent ne dissent pas ; Ceux qui dissent ne savent pas.»

Quand la maîtresse arriva, ses étudiants lui demandèrent ce que cela voulait dire.
La maîtresse leur retourna la question: «Combien d’entre vous connaissent l’odeur d’une rose?»
Tous dirent ce qu’ils savaient.
Alors elle dit: « Combien d’entre vous peuvent d’écrire la fragrance d’une rose par des mots?”

Chacun d’entre eux demeura silencieux.

– Un ancien compte taoïste.


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Dschuang-Dsi-Schmetterlingstraum-Zhuangzi-Butterfly-Dream.jpg/473px-Dschuang-Dsi-Schmetterlingstraum-Zhuangzi-Butterfly-Dream.jpg
Chuang Tzu et le papillon | © Lu Zhi (1496–1576) | Public Domain Mark
Cette Å“uvre est libre de restrictions.

Le papillon

«Il y a longtemps, j’ai rêvé que j’étais un papillon voletant ici et là avec toute la détermination et la volonté d’un papillon. Je n’étais conscient que de mon bonheur en tant que papillon, inconscient que j’étais moi-même. Bientôt je pris conscience, et là j’étais, véritablement moi-même à nouveau. Maintenant je ne sais pas si j’étais un homme qui rêvait qu’il était un papillon, ou si je suis maintenant un papillon qui rêve qu’il est un homme.»

– Chuang Tzu (369—298 BCE)


La tortue

Le travail de Chuang Tzu n’impliquant que quelques taches, il pouvait passer la plupart de son temps comme il lui plaisait. Un jour, il décida de prendre son après-midi de libre et d’aller pêcher dans la rivière P’u. Il passait un bon moment, s’occupant de ses affaires, quand deux messagers du roi Ch’u vinrent le trouver. Ils se prosternèrent comme il se doit, présentèrent les cadeaux de Chuang Tzu et délivrèrent le message du roi : «J’aimerai que vous veniez à Ch’u et acceptiez l’honorable position d’Administrateur d’État.»

Chuang Tzu fronça les sourcilles, courba sa canne à pêche en bambou et dit: “On dit que l’État de Ch’u possède une tortue sacrée qui est morte depuis plus de trois-cents ans. Le roi l’aurait enveloppée dans de la soie et mise dans une boîte et posée à la place d’honneur sur son autel ancestral. Laissez-moi maintenant vous demander, si vous étiez cette tortue, préfériez-vous être morte et gardée/conservée dans une boîte, ou plutôt être en vie et trainer queue dans la boue?»

L’un des messagers répondit: «Je préférerai être en vie et traîner ma queue dans la boue.»

«Et moi, donc.» dit Chuang Tzu. « Maintenant rentrez à la maison et laissez-moi ici traîner ma queue dans la boue.»

[ Même si le travail d’Administrateur d’État était honorable et prestigieux, Chuang Tzu (369—2 98 AEC) préférait vivre entouré par la nature où il était libre de suivre ses envies. Mais il a réalisé que tout le monde ne peut pas ne pas se soucier des soucis du monde, certains doivent assumer responsabilité et qualité de dirigeant. C’est pourquoi Chuang Tzu dit un jour:

«N’encarne pas la gloire; ne soit pas comme le réceptacle de tous les complôts; ne entreprends pas tous les projets; ni le possesseur de la sagesse. Incarnez au maximum ce qui n’a pas de fin et de marcher où il n’y a pas de sentier. Accrochez-vous à tout ce que vous avez reçu du ciel, mais ne pensez pas que vous avez obtenu quoi que ce soit. Sois vide, c’est tout. L’homme parfait utilise son esprit comme un miroir – il ne cours après rien, accueillant rien, il répond mais ne garde rien. Par conséquent, il peut emporter sur les choses et ne pas se blesser.» (vii.6 – trad. AnamCara)

* Plus précisément, “wu wei” est l’efficacité pure la quiétude créative:
«As-tu la patience d’attendre jusqu’à la boue se tasse et que l’eau soit claire?»
– Tao Te Ching, Chapitre 15  ]