© Christian pictogrammeHistoires des traditions chrétiennes

Jésus guérit une infirme

James Tissot (1836-1902)
James Tissot (1836-1902) | Public Domain Mark
Cette Å“uvre est libre de restrictions.

Un jour de Sabbat, journée de repos pour les juifs, une infirme qui se tenait courbée sans pouvoir se redresser depuis dix-huit ans vint écouter l’enseignement de Jésus. Lorsque Jésus la vit souffrante, il lui dit: «Femme, tu es délivrée de ton infirmité». Il posa alors ses mains sur elle et, aussitôt, elle se redressa et se mit à louer Dieu.
Indignés qu’il ait accompli une guérison le jour du Sabbat, des ennemis de Jésus commencèrent à lui chercher des ennuis en questionnant la foule: «Il y a six jours pour travailler, et un seul pour se reposer. Pourquoi enfreint-il la loi en effectuant des guérisons le jour du Sabbat?».
Jésus leur répondit: «Hypocrites! Le jour du Sabbat, ne sortez-vous pas votre âne ou votre bœuf de son étable pour le mener boire? Alors pourquoi cette fille d’Abraham, que Satan a tenu liée pendant dix-huit ans, n’aurait-elle pas dû être libérée de ses liens? Est-ce l’humanité qui est faite pour le Sabbat ou le Sabbat qui est fait pour l’humanité?»
Ses opposants furent couverts d’honte mais la foule se réjouissait de son interprétation et de tout ce qu’il faisait.

– La Bible, l’Évangile selon Luc


Xénia de Saint-Pétersbourg

Saint Xenia of Saint Petersburg
Xènia sainte de Saint-Pétersburg| © photo de l’icône par Matti | Creative Commons Licence
License Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.

On ne sait que peu de choses du début de la vie de Xénia. Little is known of Xenia’s early life. On pense qu’elle est aux environs de 1731 et morte vers 1803.
Elle était mariée au colonel André Théodorovitch Petrov qui était choriste à la cour de la tzarine Elisabeth. Xénia n’avait que 26 ans lorsque son mari mourut ; elle sombra dans un profond chagrin, sembla avoir perdu l’esprit et devienne la folle-en-Christ de Saint Pétersbourg. Xénia distribua ses possessions aux pauvres, ne gardant que les habits de son défunt mari ; elle erra parmi les indigents dans les rues de Saint-Pétersbourg vêtue de son uniforme. La veuve insistait pour qu’on se réfère à elle par le nom de son mari: André Théodorovitch Petrov. Quand les proches de Xénia essayèrent de lui fournir de quoi vivre elle répondit: «Je n’ai besoin de rien.» La nuit, refusant abri, elle allait prier dans les champs. Sa vie était centrée sur Dieu et elle ne désirait protection et réconfort que de Lui.
Xénia plaçait le Royaume des Cieux avant les possessions terrestres et se faisait ainsi aimer du people de Saint-Pétersbourg. Ils considéraient sa présence dans leur foyer comme un bon signe. Les marchants desquels elle avait accepté de petits services et du pain voyaient leurs ventes augmenter comme les gens qui l’aimaient avaient tendance à fréquenter les commerces de ceux qui l’avaient aidé.

Xénia possédait le don de clairvoyance. Elle prédit la mort de l’empresse Elizabeth, en 1761 et celui du prisonnier Ivan IV Antonovich, l’arrière-arrière-petit-fils du tsar Alexis, en 1764.

Elle erra en tant que folle bénit pendant 45 ans; après sa mort sa tombe devint un lieu de pèlerinage. Des poignées de poussière de sa tombe apportèrent guérison à beaucoup de pèlerins.


Satisfaction

Un Quaker* avait ce signe pose sur un emplacement vide du terrain à côté de sa maison:

«CE TERAIN SERA OFFERT À QUICONQUE SERA VRAIMENT SATISFAIT»

Pendle Hill, Lancashire, PA - USA
Pendle Hill, Lancashire, PA – USA | © Charles Rawding | Creative Commons Licence
License Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Un fermier aisé qui faisait du vélo s’arrêta pour lire le panneau et se dit: «Puisque notre ami le quaker a tellement envie de se séparer de ce terrain, je pourrais tout aussi bien la réclamer avant que quelqu’un d’autre ne le fasse.» Je suis un homme riche et ai tout ce dont j’ai besoin et je remplis donc certainement les conditions requises.» Là-dessus, il monta à la porte et expliqua ce pourquoi il était là. «Et êtes-vous vraiment satisfait?» demanda le Quaker.

«Je le suis, en effet, car j’ai tout ce dont j’ai besoin.»

«Mon ami,» dit le quaker, «si vous êtes satisfait, pourquoi voulez-vous donc le terrain?»

Histoire attribuée à Anthony de Mello

* Un Quaker est chrétien et membre de la Société de Amis, connus pour leurs vues pacifistes.